Auteur : Damien

Quel portefeuille boursier utiliser pour payer moins d’impôts ?

Cet article concerne les investissements sur les actions à forts dividendes. Pour investir, vous devez savoir quel type de portefeuille boursier utiliser. Vous avez par exemple le choix de mettre votre argent soit sur un : 

– PEA  (Plan Épargne Action)

– compte titre

Le PEA (Plan Épargne Action)

Le PEA est vraiment une enveloppe fiscale. C’est un panier fiscal qui a un avantage et un intérêt fiscal.

Si vous utilisez le PEA, vous allez payer moins d’impôts en fonction de la durée de détention.

Si vous clôturez le PEA avant ses 5 ans, vous allez vous faire taper dessus par les impôts, vous allez avoir l’imposition maximale et donc cela n’aura servi à rien d’utiliser ce type de portefeuille (je ne vous recommande pas de le clôturer avant ses 5 ans).

Par contre, vous devez ouvrir un PEA tout de suite, même si vous ne comptez ne pas investir en bourse maintenant parce que le but, c’est de faire arriver votre PEA à maturité.

Donc, tout l’intérêt, pour vous, est de l’ouvrir le plus tôt possible. Même si vous ne mettez rien dessus, vous le laisser de côté même si cela vous coûte 500, 1000 euros pour ouvrir ce compte (le prix pour l’ouverture du compte dépend des courtiers en ligne que vous allez prendre, vous avez le choix par exemple entre BinckBourse direct pour les moins chers à ma connaissance).

La somme versée à l’ouverture du compte est toujours pour vous. Elle est sur un compte dédié à vous sur Internet, mais vous n’êtes pas obligé d’investir tout de suite.

Vous pouvez simplement ouvrir un PEA et le laisser dormir. Cela ne va rien vous coûter, mais par contre, le PEA va commencer à prendre sa maturité dès 5 ans et surtout après 8 ans.

Si vous le clôturez entre 5 et 8 ans, il aura déjà atteint une certaine maturité et vous allez devoir payer uniquement les charges sociales sur tous vos bénéfices, c’est donc plutôt intéressant.

Après 8 ans, c’est encore plus intéressant parce que sur tous les bénéfices que vous ferez, vous allez uniquement payer les charges sociales mais vous pourrez toujours le faire vivre en faisant des retraits partiels sans avoir à le clôturer.

Où trouver les informations précises sur la fiscalité ?

Si vous voulez voir la fiscalité précise du PEA, vous pouvez cliquer sur le service public.

Quand le gouvernement cherche de l’argent, il va chercher du côté des impôts. Le gouvernement rabote tout le temps et la fiscalité est donc quelque chose qui est mise à jour tout le temps.

Payer des impôts, c’est quelque chose de normal, mais vous ne devez pas vous dire que cela vous énerve de gagner de l’argent parce que vous allez payer trop d’impôts.

Vous devez quand même chercher à minimiser l’impact fiscal sinon vous allez perdre beaucoup d’argent et très vite, les impôts, vont devenir vos plus gros frais.

Donc, oui c’est normal de payer les impôts, mais il faut tout de même chercher à optimiser tout cela et c’est pourquoi vous devez prendre connaissance de la fiscalité régulièrement puisqu’il y a tout le temps des mises à jour et cela va vous permettre de développer votre éducation fiscale et vous pourrez aller même voir un avocat fiscaliste, un conseiller en gestion de patrimoine pour avoir des conseils très ciblés en fonction de votre situation.

Après 8 ans, vous pouvez également le clôturer avec une exonération des plus-values hors charges sociales ou encore le transformer en une rente viagère (ce n’est pas le top, mais c’est une possibilité).

Par contre, il faut savoir que certains titres (fonds) ne sont pas éligibles au PEA. Par exemple, si vous voulez mettre des SICAV, des FCP, des actions étrangères, toutes ne sont pas éligibles au PEA.

Le mieux pour savoir si c’est éligible, c’est d’aller sur votre plate-forme boursière (ou Boursoramapar exemple) et vérifier si c’est éligible ou pas.

Il faut savoir que toutes les actions du CAC 40 sont éligibles au PEA. Le montant maximal que l’on peut mettre sur le PEA est de l’ordre de 150 000 euros pour une personne. Si vous êtes marié, vous pouvez doubler.

Le compte titre

Un autre portefeuille qui existe est le compte titre. Là aussi, il s’agit d’une enveloppe. Vous allez mettre vos titres, vos actions dans ce portefeuille et vous pourrez stocker tout type de produits financiers notamment ceux qui ne sont pas éligibles au PEA.

Vous pourrez stocker les SICAV, FCP et toutes les actions étrangères qui ne sont pas éligibles au PEA.

Avec ce type de portefeuille, vous pourrez tout mettre dessus, mais par contre, vous allez être imposé sur le revenu, sur vos plus-values et également sur les charges sociales. Vous serez donc imposé au maximum par rapport au PEA, mais c’est beaucoup plus souple parce que vous pourrez revendre, sortir de l’argent de votre compte titre sans le clôturer, vous pourrez vraiment faire tous les arbitrages que vous voulez.

Certes, vous allez payer des impôts, mais les revenus du capital sont moins imposés que les revenus du travail. Donc, même si vous gagnez de l’argent, cela sera toujours intéressant d’investir avec un compte titre.

Avec le compte titre, il n’y a pas de plafond. Si vous gagnez 2000, 3000, 5000 euros de dividendes, vous pourrez les sortir tout de suite alors qu’avec le PEA, vous serez obligé de les laisser (pour éviter l’imposition maximale) à part si votre PEA est à maturité (après 8 ans).

Le fait qu’on ne puisse pas faire n’importe quoi avec son compte PEA tout de suite n’est pas vraiment grave parce que ce que nous recherchons, c’est l’investissement sur le long terme.

Si vous avez aimé cet article, merci de laisser un commentaire ci-dessous, en disant quel (s) portefeuille (s) utilisez-vous pour investir en bourse.

Conseils en immobilier, comment bien estimer son logement

En immobilier, avoir une estimation bien précise d’une maison n’est pas toujours évident. Chaque bien immobilier présente une valeur qui lui est propre. Il existe toutefois quelques critères qui peuvent aider le propriétaire dans l’estimation d’un bien immobilier.

La localisation et les caractéristiques de l’immobilier

L’emplacement est un des facteurs primordiaux lors d’une estimation de prix d’une maison ou d’un appartement. Il faut déterminer dans quelle municipalité et quartier le local est établi. Le prix augmente au fur et à mesure où le bien est localisé.
Dans le cas où la maison est sise dans une ville touristique ou un quartier résidentiel, le mètre carré est plus élevé. Par la suite, l’environnement qui l’entoure entre également en ligne. En effet, un bien situé dans un quartier calme, entouré de verdure, de commerce, de bâtiment administratif est plus cher sur le marché. La proximité avec les moyens de transport comme les bus et métro sont également des critères à prendre en compte pour estimer une maison.

Outre la localisation, les caractéristiques de l’immobilier est un élément important lors de sa mise à prix. Tout d’abord il faut vérifier l’espace à vivre. Plus le logement est spacieux plus son prix grimpe. Il faut également vérifier si l’appartement nécessite différents travaux parce que cela peut nuire à sa valeur. 
L’ensoleillement que bénéficie l’immobilier peut avoir des impacts sur son prix. En effet, les appartements situés plus hauts, avec un balcon ou terrasse, ont un prix plus élevé par rapport à ceux qui se trouvent au rez-de-chaussée.

Faire appel à un expert en immobilier

Une multitude d’expert en immobilier peut aider les vendeurs dans l’évaluation de bien immobilier. Ils sont de véritables alliés et conseillers dans une transaction immobilière. Il est ainsi possible de faire appel à un notaire ou à une agence immobilière grâce à leur connaissance du marché immobilier. 

Comment trouver un notaire compétent pour vos affaires en immobilier ?

Aujourd’hui à travers cet article, vous découvrirez comment trouver un notaire pour vos affaires en immobilier. 

Alors qu’est-ce qu’un clerc de notaire ?

Un clerc de notaire, c’est très simple. C’est celui qui fait tout le boulot. Voilà, une fois que vous avez compris cela, alors vous avez tout compris.

Le notaire est là plus pour l’aspect protocolaire, plus pour la responsabilité qu’il prend, mais finalement, celui qui met la main dans le cambouis, c’est le clerc de notaire.

Il y a une question qui revient régulièrement où il y a pas mal des gens qui se posent comme question, comment trouve-t-on le notaire ou le bon notaire ?

Alors pour trouver le bon notaire, il faut passer par 2 astuces.

La première astuce pour trouver le bon notaire…

La première astuce est qu’il faut en parler autour de vous et globalement vous aurez des noms d’études qui vont revenir. La première astuce est donc plutôt le bouche-à-oreille.

Mais qui pouvez-vous consulter ?

Vous pouvez très bien consulter les agences du coin parce que ces agences travaillent avec les notaires en permanence et elles sauront, quel notaire est bon, quel notaire est moins bon, là où il y aura des soucis, là où il n’y aura pas de soucis.

Vous devez consulter aussi les gens qui ont fait la transaction. Vous devez consulter les gens qui ont fait appel à un notaire.

Il est très conseillé de ne pas s’arrêter au nom du notaire, au nom de l’étude, mais d’aller un petit peu plus loin.

La deuxième astuce pour trouver le bon notaire

La deuxième astuce pour trouver le bon notaire est de demander quel est le nom du clerc de notaire qui s’est occupé de la personne.

Le clerc de notaire est vraiment la personne qui a agi pour l’acheteur ou le vendeur.

Une petite astuce pour retrouver le nom du clerc de notaire ou le nom du notaire est de regarder les courriers de la personne qui a déjà fait une transaction. Sur ces courriers, il y a le nom de la personne (clerc de notaire ou le notaire) qui s’est occupée de l’affaire, sa ligne directe, son mail.

Le plus simple est donc de contacter directement cette personne (clerc de notaire ou le notaire) et de dire que vous l’appelez de la part de telle personne et que cette personne a été très contente du service rendu.

C’est une astuce pour bien aborder une personne. Si vous appliquez cette astuce, cette personne (clerc de notaire ou le notaire) va bien se défoncer pour vous.

Un autre conseil…

Faites en sorte que l’agence ne vous donne pas qu’un seul nom de notaire car les agences travaillent souvent avec le même notaire parce qu’ils s’entendent bien ou pour des renvois d’ascenseur, ou pour autre chose.

Mais vous, cela ne vous intéresse pas qu’ils soient déjà en affaires.

Ce qui doit vous intéresser, c’est quelqu’un de vraiment neutre.

Nous ne voulons pas dire que les notaires ont une préférence ou font des avantages à certaines personnes, mais si vous avez au moins deux noms d’études et deux noms de personnes à l’intérieur de l’étude, c’est quand même mieux pour avoir un panel un peu plus large.

Autre chose à savoir…

Il faut aussi dire qu’en fonction du style de personnes que vous avez en face de vous, cela va plus ou moins bien se passer.

Mais normalement, cela devrait bien se passer, mais nous avons souvent une préférence pour telle ou telle personne à savoir les gens qui prennent plus les choses en main, les gens qui sont plus dans la communication…

Vous n’êtes pas obligés d’avoir un notaire de votre ville…

Il y a une question qui revient souvent, si vous êtes par exemple à Paris, est-ce que vous êtes obligés de prendre un notaire à Paris ou dans la région parisienne.

Pour répondre à cette question, il faut savoir qu’il n’y a aucune obligation. Il faut déjà comprendre qu’un notaire a une compétence nationale.

Le notaire peut agir sur toute la France sauf dans les régions d’Alsace et de la Moselle qui sont régies par des droits particuliers.

En dehors de l’Alsace et de la Moselle, n’importe quel notaire peut s’occuper de la transaction à l’autre bout de la France.

Un petit problème d’un point de vue purement pratique…

Si vous êtes à Paris par exemple et que vous aimiez bien le notaire Maitre Toto installé aussi dans votre ville et que vous achetez un appartement à Lyon, il peut arriver que Maitre Toto se déplace pour Lyon.

Vous pourrez donc vous poser la question s’il va vous facturer le déplacement.

La réponse est non, mais avec des conditions très spécifiques.

En fait, le plus simple sera de faire de la procuration.

C’est quoi la procuration ?

Une procuration est un document que va préparer votre notaire et qui va globalement donner pouvoir pour un but précis (signature pour notre exemple) à une personne de confiance ou un clerc de l’étude.

Il est conseillé de mettre les deux (votre personne de confiance et le clerc de l’étude).

Si votre personne de confiance (votre frère par exemple) n’est pas disponible, cela peut être le clerc de l’étude à Paris par exemple qui fera le déplacement.

Si vous n’avez pas de personnes de confiance, vous pourrez tout simplement donner chez le clerc de notaire, c’est ce qu’il y a de plus simple.

Si vous avez aimé cet article, merci de laisser un commentaire ci-dessous pour nous partager comment avez-vous choisi votre notaire.